Urgent - Prions pour la Côte d'Ivoire

Jean Marc Fritsch nous fait parvenir ce courrier qu’il vient de recevoir d’un ami de la Côte d’Ivoire - A lire absolument !

Merci de prier pour nous. La situation sociale est tendue. Le problème c'est qu'il y a un gros mensonge qu'on veut utiliser pour faire la vérité. En réalité il n'y a pas eu d'élection et même ceux qui ont voté ne valent pas 10%. Mais avec ça le pouvoir a trouvé le moyen de dire qu'il y a eu élection avec un taux de participation de 53%. Et ce mensonge ne passe au sein de la population qui est très révoltée avec des routes barrées par endroit et cela rend les déplacements très difficiles dans certaines régions.

L'autre chose plus grave que pour les autres crises que nous avons connues, c'est que cette fois ce sont les villages qui sont touchés, il y a 34 morts dans une commune rurale pas trop loin d'Abengourou il y a seulement quelques jours.

Ce que nous redoutons le plus, c'est nos frères venus du Burkina qui sont les plus grands défenseurs, du Président et ils ont même participé au vote alors qu'ils n'ont pas droit, et ces frères ont été en grande majorité doté en armes à feu et armes blanche (machette) sur toute l'étendue du territoire. Ici à Abengourou, ils ont voulu s'attaquer aux populations mais cela n'a pas marché à cause de la détermination des autres jeunes; mais nuitamment ils ont détruit tous les compteurs d'eau d'un quartier et tout cela pour provoquer les autres afin de déclencher des tueries. Dieu merci la Royauté a pris les choses en main et empêché que cela n'arrive. Donc la situation peut basculer à tout moment, aujourd'hui il n'y a pas eu de manifestation mais les choses peuvent évoluer à tout moment car il y a une absence de dialogue entre les hommes politiques. L'opposition, je ne suis pas sur qu'elle reconnaitra Mr Ouattara comme président, cela m'étonnerait, lui aussi voudra forcément que les autres le reconnaissent, on va être dans un blocage difficile. La population est fortement en colère donc aucun opposant ne prendrait le risque de dire que Mr Ouattara est élu président.

L'église ne peut malheureusement pas donner d'avis, la situation est trop sensible. Nous avons Seulement la prière et nous intercédons pour voir Dieu agir.

Humainement, il n'y a pas de solution actuellement pour la Côte d'ivoire.

Les Diplomates étrangers sont eux mêmes dépassés par les évènements tellement le dialogue est impossible entre les deux camps. Vous avez certainement entendu qu'il y a eu une rencontre entre les deux leaders à Abidjan, mais non seulement cela n'a rien donné mais n'aboutira à rien.

Là où la communauté internationale aurait pu aider la Côte d'ivoire c'était de mettre la pression sur le président actuel pour qu'il ne se présente pas aux élections, parce que la constitution en réalité l'interdit, mais la communauté internationale a cru aux mensonges qu'il leur donnait en disant que c'est la population qui voulait qu'il soit candidat. Maintenant ils sont tous surpris des blocages qu'il y a en ce moment.

Priez pour le peuple de Côte d'ivoire, parce que si Dieu n'intervient pas, nous courrons tout droit vers une guerre entre les ivoiriens et les étrangers vivant en Côte d'Ivoire qui soutiennent le président. Actuellement il y a deux blocs qui sont formés, les ivoiriens d'un côté et les étrangers venus de la CEDEAO de l’autre côté. Voici le décor.

Le problème est essentiellement entre les ivoiriens et les Burkinabés qui soutiennent le président.

J'ai été un peu long pour vous permettre de comprendre notre situation. Pour nous qui avons connu les crises ivoiriennes depuis 1990, ce que nous voyons fait très peur. Cette crise dépasse toutes les autre crises. Maintenant c'est une question d'identité, et quand le problème se pose de cette manière, cela est très difficile. Les étrangers pensent que si Mr Ouattara n'est pas là, les autres vont les chasser, les ivoiriens trouvent que Mr Ouattara défend les intérêts des étrangers contre les ivoiriens. Et comme je le disais plus haut, les étrangers aujourd'hui sont armés et même plus armés que les nationaux.

Là où il y a les derniers affrontements, on a vu des atrocités que nous n'avons jamais vu en Côte d'ivoire dans une crise sociale, des jeunes gens qui tuent une personne, lui coupe la tête et joue au ballon avec cette tête. C'est une abomination que nous n'avons jamais vue dans aucune crise sociale en Côte d'Ivoire. Et ce sont des jeunes burkinabés qui font cela, donc vous comprenez la vengeance que les gens préparent et la colère de la population quand elle a vu cette image.

De façon générale il y a un calme apparent, mais cela couvre une colère qui peut exploser à tout moment.

Si donc Dieu ne touche vraiment les cœurs cela peut être difficile pour nous. Nous avons des programmes de prières à travers toutes les églises évangéliques, nous venons de finir un temps de jeune et prière au niveau de notre église et c'est pareille pour les autres communautés. Toutes les églises sont engagées dans la prière en ce moment.

Mais habitués des crises, nous continuons aussi nos programmes ESC/MMD. Nous profitons de chaque de temps d'accalmie pour avancer dans nos programmes.

Merci beaucoup de votre soutien dans la prière.

Dieu vous garde.

© RNC Francophonie

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook
  • YouTube