Soutien à l’Église Protestante d’Algérie

L’escalade dans l’intimidation des chrétiens algériens par le pouvoir en place, franchit une nouvelle ligne du périmètre des libertés de culte, garantie, par la constitution Algérienne.

Raphaël B.


Le quotidien ‘’El Watan’’, (langue française), dans son tirage du 16 Octobre 2019 : ‘’ Béjaïa : Les chrétiens d’Algérie dénoncent la fermeture des lieux de culte’’ (Article de Nordine Douici)


‘’ Venus des quatre coins du pays, les délégués et responsables des églises protestantes d’Algérie, affiliés à l’EPA se sont rassemblés, aujourd’hui mercredi (16/10/2019), devant le siège de la wilaya de Béjaïa, pour dénoncer la fermeture abusive des lieux de culte chrétien.

A travers cette action, l’EPA (Église Protestante d’Algérie) exige «la levée des scellés sur les lieux de culte, l’arrêt des intimidations contre sa communauté et ses membres, l’abrogation de la loi liberticide de 2006, qui ne constitue, selon eux, ni plus ni moins, qu’un outil de persécution entre les mains des autorités, dirigé contre les chrétiens algériens ».

Une demande d’audience au wali (Préfet), appuyée par l’Assemblée Populaire de Wilaya de Bejaia et un sénateur de la région, a été déposée, « pour évoquer la question de la fermeture de ses lieux de culte. », mais aucune suite n’a été donnée.

… 5 lieux de culte ont été fermés à Aït Melikeche, Akbou, Riquet, Ighram et Ighzer Amokrane, sur ordre de l’actuel wali, et ce, « au mépris évident de la Constitution algérienne et des droits de l’homme », attestent des protestataires chrétiens.

À Tizi Ouzou 6 lieux – dont la principale église de la ville fermée hier- ont été mis sous scellé.

Des vidéos montrent des gendarmes et policiers qui ont usé de la force pour déloger les fidèles chrétiens.



Dans la wilaya d’Oran, les lieux de cultes de l’EPA sont également menacés de fermeture, selon les protestataires, car une procédure judiciaire est engagée dans le même but. Des pressions sont exercées quotidiennement sur les propriétaires des locaux transformés en lieux de culte afin qu’ils reprennent leurs biens…

Depuis quelques mois, un total de 12 lieux de culte ont été fermés sans aucun motif, précise-t-on, en dehors de l’argument de «la non-conformité ».

Les gendarmes « débarquent avec des ordres verbaux et un document interne qui n’est pas présenté au concernés », pendant que des demandes de permis de construire de lieux de culte n’ont jamais abouti.’’


L’observatoire de la Christianophobie, en date du 17 Octobre 2019 :

‘’L’Église Porte ouverte chrétienne – ou, selon son nom complet, Mission du Plein Évangile – La Porte ouverte chrétienne – est une église chrétienne évangélique du courant charismatique évangélique fondée à Mulhouse en 1966.

Elle est rattachée au Conseil national des Évangéliques de France...

Son pasteur, Samuel Peterschmitt a réuni près de 500 pasteurs évangéliques de toute la France et de quelques pays étrangers. Au cours de cette réunion, le pasteur Peterschmitt

lancé un appel au Président Macron pour qu’il intervienne auprès des autorités algériennes afin que cesse la persécution des chrétiens protestants en Algérie. Voici le lien de la vidéo de cet appel qui a été mis en ligne aujourd’hui, 17 octobre 2019, sur YouTube.’’



https://www.youtube.com/watch?v=B0Yc8PZIcyk


Texte intégral du communiqué de l’Église Protestante d’Algérie (Journal EL-Watan du 16 Octobre 2019):

"Une fois encore, les chrétiens d’Algérie sont la cible de tracasseries officielles, aussi illégales qu’injustifiées. Sans décision de justice, les autorités ont procédé à la fermeture d’une douzaine d’églises. Dernières en date, les églises de Makouda et de Tizi-Ouzou ont été scellées, mardi 15 octobre, par les forces de l’ordre, en usant de violences contre les fidèles qui étaient en prières.

La liberté de culte, pourtant garantie par la Constitution, est violée dans les faits.

Alors que les chrétiens d’Algérie ont toujours vécu leur foi dans une fraternelle convivialité avec leurs concitoyens qui ont d’autres croyances, la fermeture arbitraire de ces lieux de culte survient dans un contexte politique particulier. Elle vise à susciter des troubles parmi la population, plus unie que jamais pour construire l’Algérie plurielle, l’Algérie de l’égale citoyenneté pour tous qui va consacrer les libertés, les droits de l’Homme et le respect mutuel de nos différences.

L’Église protestante d’Algérie déplore l’attitude négative des autorités à l’égard des chrétiens, qui ne demandent rien d’autre que le droit de vivre paisiblement leur foi, dans la dignité.

L’Église protestante d’Algérie appelle les autorités à annuler cette décision arbitraire, qui risque de porter atteinte à la cohésion nationale.

L’Église protestante d’Algérie tient à exprimer sa sincère gratitude à l’ensemble de nos concitoyens qui, dans la diversité de leurs croyances religieuses et de leurs convictions politiques ont spontanément exprimé une solidarité fraternelle à l’égard des chrétiens, cibles de tracasseries discriminatoires.

Alger, le 16 octobre 2019.

Pasteur Salah CHALLA, Président de l’Église protestante d’Algérie."

© RNC Francophonie

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook
  • YouTube