Le Liban, une nation en perdition

Editorial du « Monde ». L’année 2020 au Liban devait être celle de la célébration du centenaire de la création du pays. C’est le 1er septembre 1920 en effet que le général Gouraud, représentant de l’autorité mandataire française sur la Syrie, a proclamé l’Etat du Grand Liban, une entité autonome, détachée de la Syrie, dotée de frontières correspondant à celles du Liban actuel.


La cruelle ironie de l’Histoire veut que, cent ans plus tard, le pays du Cèdre, indépendant depuis 1943, ressemble à une nation en perdition...


Lire l'article sur LeMonde.fr

© RNC Francophonie

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook
  • YouTube