Algérie : la « Révolution du sourire pacifique » persiste et signe

« Reste-t-il quoi que ce soit du Hirak ? », feignait de s’interroger le président algérien Abdelmadjid Tebboune lors d’une entrevue avec le New York Times en octobre 2020. Il est vrai que, à ce moment-là, les Algériens, qui avaient battu le pavé 56 semaines durant à partir du 16 février 2019, ne sortaient plus dans la rue depuis plusieurs mois du fait de la crise sanitaire. Mais en février dernier, les marches pacifiques massives ont repris avec une nouvelle vigueur, démentant de manière cinglante ce pronostic d’extinction...


Lire l'article sur TheConversation.com