Liban

Point Flash

Liban

Nom officiel
République Libanaise
Capitale
Beyrouth
Superficie
10 450 km²
Population
6 082 357 habitants
Monnaie
Livre libanaise
PIB (milliards $)
53,4
Langue officielle
Arabe
Locuteurs français
1 616 900 (2010)
Chef d’Etat
Michel Aoun
Liban

8 novembre 2022, 19:53:42

Le Liban et Israël signent un accord

Un accord historique délimitant la frontière maritime entre les deux pays en état de guerre a été signé le 27 octobre. Le premier ministre israélien a déclaré que cet engagement constitue « une reconnaissance » de l’Etat hébreux par Beyrouth. De son côté, le Hezbollah revendique « une très grande victoire pour le Liban : pour l’Etat, le peuple et la résistance ». Il faut dire que le nouveau contrat, assure la répartition des gisements gaziers offshore en Méditerranée orientale qui sont très rentables.

8 octobre 2022, 08:04:50

C’est dramatique !

Le 22 septembre, entre cent vingt et cent soixante dix migrants, des libanais, des syriens et des palestiniens, meurent noyées alors qu’ils tentaient de traverser la Méditerranée dans un bateau de fortune surchargé. Ils espéraient fuir le Liban qui est en train de s’écrouler économiquement pour rejoindre l’Italie. 

8 jours plus tôt une jeune femme de 28 ans, architecte d’intérieur brandit un révolver et braque sa propre banque pour retirer son argent afin de sauver sa sœur qui est en train de mourir à l’hôpital. L’héroïne qui est en cavale est devenue très populaire et est imitée. Cinq hold-up similaires ont déjà eu lieu…

5 septembre 2022, 06:13:35

Deux ans après…

Deux ans après la double explosion au port de Beyrouth, l’enquête ne suit pas son cours et les manœuvres politiques sont toujours en cours pour bloquer l’instruction. Aucune réponse n’est donnée aux familles des victimes quand aux responsables de l’explosion qui a fait 200 morts et 6000 blessés. Personne ne sait rien ! Alors ? Alors les silos continuent à s’effondrer. Le 31 juillet, le 4 août et le 23 août la totalité des silos à grains de la partie nord a fini par s’effondrer soit 8 tours de la structure déjà endommagée par le souffle dévastateur de 2020.

5 août 2022, 07:04:27

Deux ans après l’explosion au port de Beyrouth, le Liban au bord du gouffre

Le Liban marque jeudi le deuxième anniversaire de la gigantesque explosion au port de Beyrouth qui a dévasté des quartiers entiers de la capitale, avec des manifestations de proches de victimes déterminés à poursuivre leur combat pour la vérité et la justice.


La déflagration le 4 août 2020 dans un entrepôt abritant des centaines de tonnes de nitrate d’ammonium stockées sans précaution — l’une des plus importantes explosions non nucléaires jamais enregistrées — a fait plus de 200 morts et 6.500 blessés...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

22 juillet 2022, 13:07:23

L’arrestation d’un archevêque suscite l’indignation des chrétiens

La convocation et la détention d’un archevêque maronite libanais par un tribunal militaire libanais à son retour d’un déplacement en Israël, a suscité mercredi l’indignation parmi la classe politique chrétienne.


En sa qualité d’archevêque maronite de Haïfa et Jérusalem Moussa el-Hajj est autorisé à visiter Israël et les Territoires palestiniens, mais à l’issue de son dernier déplacement il a été détenu pendant huit heures, lundi à son retour. Puis il a été convoqué par un tribunal militaire pour un interrogatoire mercredi, ont rapporté les médias locaux...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

7 juin 2022, 20:20:54

Revers électoral pour le Hezbollah

Le mouvement armé chiite Hezbollah et ses alliés ont perdu la majorité parlementaire aux  élections législative du 15 mai  alors que l’opposition a fait une percée remarquée. On peut retenir aussi que le parti de la droite chrétienne qui a fait toute une campagne axée contre le Hezbollah pro-iranien s’impose comme le premier parti chrétien du pays. Le scrutin a été marqué par des irrégularités, des échauffourées et des cas d’intimidation d’électeurs selon l’Association libanaise pour des élections démocratiques (LADE) et seule 40% de la population s’est rendue aux urnes… Le pays se trouve dans une très grave crise économique, la monnaie a perdu 90% de sa valeur depuis 2019 et 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté selon l’ONU. Une mesure pour redresser le pays est devenue extrêmement urgente !

15 mai 2022, 19:21:28

Un expert de l’ONU dénonce un "État défaillant" où la majeure partie de la population s’est enfoncée dans la pauvreté

Selon un expert de l’ONU, le gouvernement et la Banque centrale du Liban sont responsables de la crise économique sans précédent qui a plongé la majorité de la population libanaise dans la pauvreté. À l’approche des élections législatives, il appelle le prochain gouvernement « à placer la responsabilité et la transparence au cœur et au centre de ses actions »...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

6 mai 2022, 08:19:56

Représailles

Selon Ouest-France une roquette a été tirée du Liban vers le nord d’Israël, dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 avril ce qui a entrainé des tirs de représailles israéliens en direction du territoire libanais voisin, a indiqué l’armée.

6 avril 2022, 05:50:55

La justice Libanaise poursuit le gouverneur de sa banque centrale

Riad Salamé, gouverneur de la Banque Centrale Libanaise depuis 1993 est soupçonné de détournement de fonds publics ainsi que quatre membres de sa famille. L’homme tout puissant est accusé d’enrichissement personnel et de blanchiment d’argent. Environ 120 millions d’euros d’actifs libanais ont étés gelés dans différents pays européens et notamment en France.

6 mars 2022, 17:54:28

« La mafia des générateurs »

La compagnie nationale Electricité Du Liban (EDL) qui est en pleine déroute financière a laissé sa place à 8000 générateurs privés qui couvrent le pays. Un business illégal d’une mafia que le Liban se sent obligé de tolérer. C’est le symbole d’un pays exsangue en pleine déliquescence dont les besoins sont immenses.

5 janvier 2022, 22:29:37

La souffrance d’un peuple, la paralysie d’un pays…

Le gouverneur de la Banque du Liban a fait savoir que les réserves de la Banque Centrale fondent comme neige au soleil et que le pays aurait besoin de 15 milliards de dollars pour relancer son économie. Personne ne semble pouvoir arrêter l’hémorragie de ce pays exsangue. Le coffre-fort libanais est vide et la perspective d’une aide internationale importante s’éloigne chaque jour un peu plus, pendant que les pans de l’économie s’écroulent les uns après les autres. 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

5 décembre 2021, 21:34:19

Rire ou pleurer ?

Le président Michel Aoun renonce à organiser des élections législatives en mars 2022, alors que le Liban est au cœur du chaos. Pourquoi pas ? Mais quand on en connaît les raisons on reste sans voix…  Le quotidien  Al Akhbar  révèle les arguments du chef de l’Etat : Des milliers de jeunes ne seront pas en âge (21 ans) de voter et la météo du mois de mars est toujours marquée par des chutes de neige en montagne.  Peut on en rire, quand on sait que le pays du Cèdre est en faillite ?

5 novembre 2021, 14:32:05

Le Hezbollah menace le parti chrétien

Quelques jours après l’issue tragique de la manifestation pour exiger la destitution du juge chargé de l’enquête sur l’explosion au port de Beyrouth, le chef pro-iranien du Hezbollah, Hassan Nasrallah a accusé le parti chrétien de vouloir déclencher une guerre et a fait savoir que « 100 000 combattants libanais armés et entraînés » sont prêts à intervenir. Le chef du parti chiite accuse les Forces Libanaises (FL) de provoquer une guerre civile.

5 novembre 2021, 14:13:55

A Beyrouth des réfugiés dont nul ne veut

Dans un pays, le Liban, qui fait naufrage, les réfugiés venus d’Irak et surtout de Syrie voient leur condition devenir dramatique : 9 sur 10 survivent sous le seuil d’extrême pauvreté, sans statut (le Liban n’étant pas signataire de la Convention de Genève sur les réfugiés), et en butte à des marques d’hostilité croissante. C’est pour permettre aux plus vulnérables d’entre eux d’être accueillis en France que vient d’être renouvelé le dispositif des « couloirs humanitaires »...


Lire l'article sur defap.fr

29 octobre 2021, 15:58:00

Au Liban, une "catastrophe à tous les niveaux"

Alexandre Najjar, écrivain et avocat libanais était invité samedi sur Europe 1 pour parler de la situation de son pays, il évoque « la crise la plus grave de l’histoire du Liban ». 


« C’est vraiment la catastrophe à tous les niveaux » a déclaré Alexandre Najjar au micro d’Europe 1 dans l’émission de Jean-Pierre Elkabbach. L’écrivain et avocat libanais arrivait tout droit de Beyrouth pour témoigner de la situation extrêmement difficile que traverse son pays...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

6 octobre 2021, 21:27:16

Un nouveau gouvernement… Et alors ?

Depuis l’explosion au port de Beyrouth, en août 2020, le Liban traverse toujours une grave crise économique, mais il vient enfin de se doter d’un gouvernement après un an d’attente.  Malgré cela, la Banque Mondiale qualifie la situation comme étant la pire au monde depuis 1850 car 78% de la population vit sous le seuil de pauvreté selon l’ONU. Le nouveau premier ministre Najib Mikati promet de faire des réformes… Il aura donc de quoi faire avec les libanais dont quelques centaines ont manifesté devant le palais de justice pour dénoncer les pressions politiques exercées sur l’enquête d’un drame considérable qui marque encore tous les esprits.

5 septembre 2021, 16:44:46

1 an déjà

Le 04 août 2020 le port de Beyrouth explosait causant la mort de 218 personnes, un an après le pays « blessé à mort » connaît un effondrement dramatique. Les responsables de la catastrophe restent impunis, un camion citerne explose et fait 28 morts, la crise financière se prolonge dans les abysses de la plus grande pauvreté. A écouter certains, les dirigeants libanais font « le choix du pourrissement » et pour arranger le tout, le Hezbollah envoie des roquettes sur le nord d’Israël qui riposte par des raids aériens… Triste anniversaire !

7 mai 2021, 10:30:26

Une révolte populaire ?

Selon le site MONDEAFRIQUE : Le Liban fait face à une sérieuse menace d’une nouvelle révolte populaire à la fin du mois de mai en raison de la levée, à cette date, des subventions assurées par la Banque centrale sur certains produits de première nécessité, dont les carburants et le blé. La levée de ces subventions ne manquera pas de provoquer une nouvelle flambée des prix qui viendra aggraver encore plus la profonde crise économique, financière et sociale à laquelle est confrontée la population depuis plus d’un an et demi. De ce fait, la levée de la politique de subventions risque de déboucher sur un nouveau soulèvement populaire peut-être incontrôlable. De là à établir un lien entre les risques d’une telle dégradation et la relance des efforts en faveur de la formation d’un gouvernement, il y a qu’un pas que nombre d’observateurs n’ont pas manqué de franchir.


Le Hezbollah pro-iranien aurait transmis au président Aoun et à sa formation un message discret dont il ressort que le parti chiite souhaite désormais la formation d’un gouvernement dans les plus brefs délais afin, précisément, de ne pas avoir à faire face à des débordements populaires. C’est ce que croit savoir l’agence locale d’information libanaise al-Markazya qui précise sur ce plan que le Hezbollah aurait suggéré une formule ministérielle susceptible de satisfaire ses principaux alliés locaux.

7 avril 2021, 06:35:57

Covid-19 et effondrement économique

Le Liban et ses 6 millions d’habitants ont été complètement confinés pour les fêtes de Pâques à cause d’un grand nombre de contaminations au Covid 19 (455. 331 cas et plus de 6000 morts). A la pandémie se rajoute la misère car selon l’ONU un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté, ce qui explique qu’un pays comme la Syrie va fournir 75 tonnes d’oxygène aux hôpitaux libanais. Face aux difficultés de l’Etat, la population doit payer pour se faire vacciner sachant que le vaccin russe est arrivé à Beyrouth et que le chinois ne devrait pas tarder.

8 mars 2021, 19:11:03

Les limites du Liban

Un nouveau magistrat, Tarek Bitar, reprend de l’enquête sur la double explosion du port de Beyrouth, son prédécesseur ayant été remercié par la cour de cassation libanaise. Le nouveau juge, âgé de 46 ans, semble être reconnu pour son intégrité mais sa tâche est immense puisqu’il lui appartiendra de rompre avec l’impunité en faisant face aux multiples pressions. Pendant ce temps, le pays connaît la pire crise économique de son histoire avec une livre qui atteint le minimum du minimum.

previous.png
next.png