Point Flash

Liban

Entre Israël et le Liban, des négociations en eaux troubles

Le pays du cèdre et l’Etat hébreu, techniquement en état de guerre, débutent des pourparlers mercredi sur le tracé de leur frontière maritime. Un accord de démarcation pourrait débloquer l’exploration de cette zone, réputée très riche en gaz...


Lire l'article sur LeMonde.fr

Mission Humanitaire et Spirituelle
« Urgence Beyrouth Liban du 9 au 14 septembre 2020 »
Compte rendu de Carlos Payan

Après l’explosion du 4 août 2020, Beyrouth a basculé dans la terreur et l’incompréhension pour une longue période.  Pourquoi,  encore et encore ?


Après la crise économique, et celle de la Covid 19, une crise de de trop  est arrivée comme un coup de massue. Les libanais qui sont lassés des crises politiques  et des attentats sans fin, connaissent ce qui ressemble à une « guerre » qui ne dit pas son nom. Par négligence politique et mille et une raisons, le port de Beyrouth et le quartier de  Sharafié sont quasi détruits dans un rayon de trois kms, une vraie « zone à risques » car tout y est délabré et chancelant… L’été 2020 a marqué au fer rouge tout un peuple.


Lors de notre visite, un immeuble s’est écroulé, des entrepôts du port se sont enflammés, nous étions à notre tour au cœur du désastre, affectés par tout ce qui nous entourait mais surtout très émus par la population qui nous interpellait comme si nous avions des solutions toutes faites. J’ai visité  ce pays d’Orient pendant 14 ans, et lors de cette mission j’ai été perturbé, bouleversé, je ne reconnaissais plus rien, j’avais du mal à comprendre. J’ai essayé de rester humble pour trouver un brin d’explication mais aucune réponse… J’étais sens dessus dessous, avec pour seule amie véritable la prière qui habitait mes craintes. Pourtant, j’étais accompagné de Marie-Claire, de Saïd et d’Alberto, une équipe formidable qui m’a aidé à traverser ce tumulte. Leur présence à mes côtés, était un bien absolu et nécessaire, car toutes nos actions s’accomplissaient dans la complémentarité. 


Alors oui, cette mission sans vos dons n’aurait pas eu d’existence, ni de résonnance, car c’est bien votre amour et votre générosité qui se sont manifestés en se répandant dans les rues obscures et meurtries de la capitale. Vos dons ont été comme un chant d’espérance animé de nos prières ferventes et arrosées de larmes et de compassion. Notre équipe était le prolongement  de vos mains;  nous étions accompagnés  de  vos regards et de vos sourires qui nous ont  aidés à réussir une aide devenue « céleste » pour plusieurs. Oui, le ciel s’est ouvert en faveur des plus pauvres, le Seigneur s’est montré dans tous ces signes qui accompagnaient nos actes. Oui, nous avons été, tels ces « anges envoyés » pour secourir et nourrir.  Cependant, nous n’avons fait que de mettre en pratique ce que Jésus nous a enseigné, il y a en moi et en mes amis de route, un sentiment d’avoir accompli en partie la mission pour laquelle vous nous avez fait confiance. Alors MERCI de tout cœur!


A peine dans l’avion du retour et déjà le désir de revenir se fait pressant. J’ai promis du lait en poudre, des protections adultes pour les plus âgés et des crayons pour que les enfants dessinent les nouvelles constructions de rêves. « A chaque fois que vous l’avez fait, c’est à moi que vous l‘avez fait ». Mt 25.40


Merci à « RNC Francophonie » pour votre confiance, j’ai essayé d’en  être digne. Nous avons récolté  52 k€  dont 8.145€ de RNC.


Nous avons distribué aux 12 associations libanaises (6 protestantes-évangéliques, 4 Catholiques et orthodoxes et 2 associations de quartier non confessionnelles), la totalité des sommes en espèces, soit en euro, soit en dollar, pour une plus grande efficacité exempte de  lenteur administrative, de corruption ou de détournement. Toutes ces associations travaillent auprès de personnes en nécessité de  nourriture, d’hygiène corporelle, d’électroménager de première nécessité (frigo-cuisinière) et de relations humaines par des visites régulières. 


Je retournerai  au Liban fin novembre 2020 afin d’accompagner cette aide tant pour vérifier  que pour voir de mes propres yeux que vos dons ont bien abouti à une aide humanitaire concrète.


Pasteur Carlos Payan  - Paris Tout Est Possible

Vers un hiver dramatique

Selon l’ONU 200 000 maisons ont été touchées par l’explosion du 4 août dernier. On estime que pour les 300 000 personnes qui sont devenues des sans abri, l’hiver et les pluies qui arrivent vont être dramatiques. Quand on sait qu’avant l’explosion 45% de la population vivait déjà dans une grande pauvreté, on peut aussi s’attendre à ce  que des dizaines de milliers de maisons ne pourront pas être réparées avant la venue du froid.

© RNC Francophonie

SUIVEZ-NOUS

  • Facebook
  • YouTube