top of page
Haïti

Point Flash

Haïti

Nom officiel
République d'Haïti
Capitale
Port-au-Prince
Superficie
28 000 km²
Population
11 500 000 habitants
Monnaie
Gourde
PIB (milliards $)
20,1
Langues officielles
Créole, français
Locuteurs français
4 667 000
Chef de l'état
Joseph Lambert (par intérim)
Haïti

3 janvier 2023 à 22:15:44

Le choléra incontrôlable

Alors que le choléra est quasiment incontrôlable dans Haïti et que des milliers de personnes sont affectées, l’OMS parle d’une explosion de l’épidémie dans le monde. Malheureusement, il semble bien que le changement climatique "facilite" cette "maladie de la pauvreté". Se rajoute à cela une pénurie des vaccins sur le plan mondial car le stock pour les urgences est déjà réservé. Le choléra est lié au manque d’accès à l’eau potable et à l’absence de sanitaires adéquates, il a déjà fait près de 300 morts dans le pays. La situation est alarmante, c’est une véritable catastrophe !

8 novembre 2022 à 19:49:58

Ça ne fait pas sérieux !

Le ministère américain des Finances a annoncé  la mise en place de sanctions visant deux hauts responsables haïtiens dont le président du Sénat Joseph Lambert, accusé d'avoir «contribué activement» à un trafic de drogue et qui a «profité de sa position officielle  pour collaborer avec des réseaux criminels en vue d’affaiblir l’état de droit en Haïti.» 

A ne pas douter l’homme politique prendra son «train de sénateur» pour aller en prison !

22 octobre 2022 à 20:05:18

"La violence sexuelle pour répandre la peur" en Haïti

"Des enfants âgés d’à peine 10 ans et des femmes âgées ont été soumis à des viols collectifs pendant des heures devant leurs parents ou leurs enfants, par plus d’une demi-douzaine d’éléments armés lors d’attaques contre leurs quartiers."


Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) viennent de sortir conjointement un rapport intitulé "Violences sexuelles à Port-au-Prince : une arme utilisée par les gangs pour répandre la peur". Ils y dénoncent "le calvaire des victimes de violences sexuelles qui sont la cible de gangs armés"...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

14 octobre 2022 à 21:32:19

Les plaies d'Haïti

Après la violence des gangs et la corruption, après les hausses de prix de l’essence annoncées par un gouvernement désespérément en quête d’autonomie financière, et les manifestations qui ont suivi ; après les pénuries, les blocages de dépôts de carburant, les écoles et les hôpitaux fermés, voici le choléra. Et Haïti appelle à une aide extérieure. Mais ce dont le pays a besoin avant tout, c’est d’un soutien pour garantir une véritable indépendance...


Lire l'article sur defap.fr

8 octobre 2022 à 08:01:52

La violence et le désespoir

Pillages, pénurie de carburants, hôpitaux fermés… Des responsables de l’ONU ont décrit ce lundi une situation de « désespoir » humanitaire en Haïti devant le Conseil de sécurité qui va se pencher sur de nouvelles mesures contre les violences qui ravagent le pays. Des manifestations, barrages routiers et des scènes de pillage traversent le pays depuis l’annonce le 11 septembre par le Premier ministre Ariel Henry d’une hausse des prix du carburant, les subventions coûtant trop cher à un Etat qui manque cruellement de financements...


Lire l'article sur 20Minutes.fr

5 septembre 2022 à 06:11:29

Violence extrême

Selon l’ONU depuis début juillet, au moins 471 personnes ont été tuées, ont disparu ou ont été blessées dans des affrontements de gangs dans les rues de Port-au-Prince dont la cathédrale a été en partie incendiée. Les violences ne datent pas d’hier, et sont marquées par des massacres, des viols dans les quartiers les plus pauvres. Les bandes armées montent en puissance en se moquant ouvertement du pouvoir central qui perd toute autorité. Et bien entendu l’impunité est de mise… Aucun chef de gang et responsable d’homicide n’est arrêté.


Haïti, 11 millions d’habitants, le pays le plus pauvre des Caraïbes

5 août 2022 à 07:02:54

Le cri des évêques haïtiens face à la "dégradation générale" de la situation

"Non à l’insécurité ! Non au kidnapping ! Non à la légalisation, par la complicité, de l’activité des gangs armés ! Non à tout projet d’anéantissement de l’État visant à faciliter un quelconque agenda à l’encontre de ce peuple à qui cette terre est léguée !"


En Haïti, dans la capitale Port-au-Prince, l’école Saint-Louis de Gonzague a été transformée en refuge. Séparés temporairement de leurs parents, plus de 300 enfants haïtiens tentent de fuir la violence des gangs en s’y réfugiant...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

29 juillet 2022 à 08:02:08

Plus de 471 morts, blessés ou portés disparus à Cité Soleil entre le 8 et le 17 juillet

Plus de 471 personnes ont été tuées, blessées ou portées disparues lors des violences qui ont eu lieu entre des gangs de Cité Soleil, dans la banlieue de la capitale haïtienne Port-au-Prince, du 8 et 17 juillet, a annoncé l’ONU lundi.


"De graves incidents de violences sexuelles à l’encontre des femmes et des filles, ainsi que des garçons recrutés par des gangs, ont également été signalés", déplorent les Nations unies dans un communiqué.


Lire l'article sur InfoChretienne.fr

7 juin 2022 à 20:12:29

Comment la France a obligé son ancienne colonie à lui verser des indemnités compensatoires

Une enquête du "New York Times" retrace l’histoire de la dette haïtienne et explique notamment comment la France puis les Etats-Unis ont exigé l’équivalent de centaines de millions d’euros au petit pays après son indépendance, en 1804.


Lire l'article sur LeMonde.fr

6 avril 2022 à 20:05:56

Encore plus de kidnappings

Selon Franceinfo, il y aurait une hausse de 58,4% des kidnappings en Haïti au premier trimestre 2022, selon un rapport.


Dans son rapport publié le 30 mars dernier, la Cellule d’observation de la criminalité (COC) du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) a recensé 225 kidnappings pour le premier trimestre de 2022 contre 142 pour celui de 2021, une augmentation de 58,45%. Cela laisse présager une augmentation pour l’année 2022.

previous.png
next.png
bottom of page