République Centrafricaine

Point Flash

République Centrafricaine

Nom officiel
République Centrafricaine
Capitale
Bangui
Superficie
623 000 km²
Population
4 900 000 habitants
Monnaie
Franc CFA
PIB (milliards $)
2,59
Langue officielle
Français, Sango
Locuteurs français
1 409 000
Chef de l'état
Faustin-Archange Touadera
République Centrafricaine

5 septembre 2022, 20:11:18

Nationalité et bitcoin

Selon RFI, la Cour constitutionnelle rejette le projet de crypto-monnaie du chef de l’Etat censé attirer des investisseurs dans le pays et qui suit l’adoption du bitcoin, comme monnaie nationale, en avril dernier. Le projet Sango, prévoyait la création d’une zone franche, sans taxes, située sur l’île aux Singes, face à la capitale, Bangui, sur laquelle palaces, casinos, grand stade et parc aquatique verraient le jour. En échange, les investisseurs pouvaient obtenir la nationalité centrafricaine pour 60 000 dollars, en… crypto-monnaie bien entendu.

7 juin 2022, 20:40:27

Le bitcoin monnaie de référence

En septembre 2021, le Salvador était le premier pays au monde a adopter le bitcoin comme monnaie légale, la Centrafrique (deuxième pays le moins développé selon l’ONU) lui a emboité le pas le 27 avril dernier en adoptant aussi le bitcoin comme monnaie officielle, tout en conservant le franc CFA. Cette décision pas très rationnelle suscite dans beaucoup de milieux perplexité et inquiétude, le pays de 5 millions d’habitants étant toujours sous transfusion humanitaire et en guerre civile depuis neuf ans.

6 mai 2022, 08:40:26

Human Rights accuse Wagner

Human Rights Watch accuse les mercenaires russes du groupe Wagner de meurtres et de tortures sur des civils


Passages à tabac, assassinats, exécutions sommaires : les témoignages de dizaines de victimes, de proches et de témoins fondent le rapport de l’ONG.


Lire l'article sur LeMonde.fr

6 avril 2022, 06:05:24

Où sont les russes ?

La guerre en Ukraine vient déranger quelque peu la stratégie de l’implication russe en Centrafrique. Selon des sources concordantes, une partie des effectifs du groupe Wagner serait en train de délaisser Bangui et le Sahel pour Kiev. Selon un observateur étranger « Des départs auraient commencé après des tensions internes entre mercenaires russes et ukrainiens qui voulaient sans doute rejoindre leur pays pour aller se battre », il semblerait par ailleurs que « Wagner n’a plus que deux hélicoptères de combat » sur place. Quand on sait que Bangui a organisé le 5 mars  une manifestation de soutien à l’offensive russe, on peut imaginer que le pouvoir n’est pas encore prêt à prendre de la distance avec son nouveau partenaire privilégié même si celui-ci fait des allers retours.

5 janvier 2022, 22:33:15

Le fléau des morsures de serpents

Dans la préfecture de Paoua, située dans le Nord-Ouest de la Centrafrique, les morsures de serpents sont un véritable enjeu de santé publique. En cause: le mbakara, un petit serpent très venimeux et très fréquent lors de la saison sèche. Les agriculteurs en zone rurale en sont les principales victimes. En raison de l’état des routes et de l’insécurité, se déplacer jusqu’à l’hôpital est un défi...


Lire l'article sur RFI.fr

5 décembre 2021, 22:03:11

C’est pas facile !

Si la situation en Centrafrique est toujours complexe et compliquée, si le pays est toujours et encore au bord du chaos, on peut dire aussi que le gouvernement joue un jeu dangereux avec le groupe russe Wagner ce qui ne rend pas les choses très simples. Se rajoute à ça, des membres des forces spéciales portugaises de la mission onusienne qui se livre à un trafic de diamants et la reprise de  violents affrontements communautaires qui ne vont rien arranger. Tout est embrouillé, emmêlé et difficultueux au pays de l’empereur Bokassa 1er.

5 novembre 2021, 14:40:01

La garde présidentielle tire sur les casques bleus

En Centrafrique, « deuxième au classement des pays "les moins développés du monde" dix militaires égyptiens appartenant aux casques bleus ont été la cible de la garde présidentielle à Bangui. L’ONU condamne « une attaque délibérée et inqualifiable ». Excuses invoquées : l’unité de police égyptienne aurait pris des photos de la résidence du chef de l’Etat, ce qui est formellement interdit… Les soldats de la paix « ont essuyé des tirs nourris de la garde présidentielle sans sommation préalable ni riposte aucune, alors qu’ils n’étaient pas armés », a assuré l’ONU dans un communiqué.

5 septembre 2021, 17:10:11

Reportage à lire absolument

Soutenir et réparer les femmes victimes de viols : le modèle Mukwege dupliqué en Centrafrique


Lire l'article sur LeMonde.fr

4 juin 2021, 12:05:27

Poutine et la Centrafrique

Il ne sera pas au festival de Cannes, pourtant le film d'action qui glorifie l'intervention de la Russie contre les rebelles en Centrafrique fait le buzz. Le 15 mai, plusieurs milliers de Centrafricains ont assisté à l'avant-première de "Touriste" au Stade "Vingt Milles Places", le plus important de Bangui. Quand Poutine fait son cinéma, la production et la glorification russo-centrafricaine a des effets très spéciaux qui font polémique.


Voir la vidéo sur TV5monde.com

7 avril 2021, 19:21:24

Tout change, rien ne change…

Selon le magazine « jeuneafrique » le président Faustin-Archange Touadéra veut tourner la page d’une présidentielle contestée : « Le président centrafricain veut entamer un dialogue, dont les rebelles de la CPC et François Bozizé seront à priori exclus, au grand dam de l’opposition qui demande plus d’inclusion. » « Faustin-Archange Touadéra fait aussi face à une contestation autrement périlleuse, celle des groupes armés alliés au sein de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) désormais coordonnée par son grand rival, l’ancien président François Bozizé – Preuve du danger : mi-janvier, les rebelles de la CPC avaient lancé une offensive en périphérie de la capitale Bangui »

8 mars 2021, 19:26:32

Ca semble pourtant clair !

Alors que l’armée centrafricaine venait de reprendre la ville de Bossangoa, le sommet qui devait s’ouvrir à Luanda pour mettre un terme aux violences en Centrafrique, a été annulé. La conférence internationale sur la région des grands lacs devait favoriser la concertation alors qu’un certain nombre de manifestants à Bangui disaient non à toutes les revendications de la rébellion. Pendant ce temps, le président Faustin Archange Touadéra à fait savoir que pour ceux qui ne respectent pas l’accord de paix : « Ils doivent être arrêtés et traduits en justice »

7 février 2021, 18:14:35

Centrafrique : plus de 200 000 personnes déplacées en moins de deux mois

Les violences en Centrafrique ont déplacé plus de 200 000 personnes en moins de deux mois, dont un peu plus de la moitié ont fui vers les pays voisins, a indiqué l’Organisation des Nations unies (ONU) vendredi 29 janvier.


Lire l'article sur LeMonde.fr

1 février 2021, 21:57:58

L'étau de Bangui, appels religieux à la paix

Alors que l’ONU a mis en garde contre le risque de pénuries à Bangui, dont les groupes rebelles ont coupé les principales voies d’approvisionnement, des offensives gouvernementales ont permis de reprendre du terrain. Face à ces violences grandissantes dont la population est la principale victime, l’Église catholique a lancé un appel au dialogue. Dans ce pays où les structures sont détruites et les institutions défaillantes, les Églises représentent l’une des rares forces capables d’aider à reconstruire le vivre ensemble...


Lire l'article sur defap.fr

25 janvier 2021, 07:05:09

Violences post-électorales en Centrafrique

L'annonce début janvier du résultat de l’élection présidentielle du 27 décembre et la réélection dès le premier tour de Faustin-Archange Touadéra est intervenue dans un contexte de reprise des violences...


Lire l'article sur RegardsProstestants.com

8 janvier 2021, 17:43:52

Les rebelles prennent le contrôle de Bangassou en République Centrafricaine : L’évêque témoigne

« Il existe de nombreux traumatismes qui doivent être soignés. Le Christ souffrant est derrière chaque choc post-traumatique. Nous devrons nous adapter à un nouveau régime… Espérons que soient évitées attaques et saccages. »


Le 3 janvier dernier, à la veille des résultats des élections présidentielles, des forces rebelles ont pris le contrôle de la ville de Bangassou en République Centrafricaine. Juan José Aguirre Muñoz, Evêque de Bangassou, témoigne de la situation auprès de l’Agence Fides...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

6 janvier 2021, 21:47:36

Des élections très contestées

Les hautes instances centrafricaines, les Nations Unies et les partenaires étrangers voulaient que soient organisé les élections le 27 décembre 2020 malgré les menaces des rebelles. Alors elles ont eu lieu sous la protection de 13 000 casques bleus dans des conditions impossibles, mais elles ont eu lieu… sous pression des groupes armés et dans un calme très relatif.

Résultats provisoires du scrutin présidentiel et législatif : Le président sortant, Faustin-Archange Touadéra vainqueur au premier tour avec 53,92 %. Les résultats définitifs devraient être publiés le 19 janvier malgré les très nombreuses contestations de l’opposition.

28 décembre 2020, 11:05:05

Centrafrique : paix impossible, guerres continues

Des élections présidentielle et législatives sont prévues en Centrafrique le 27 décembre. Pays pivot du continent, le pays se déchire à nouveau, entre groupes ethniques, factions rivales et ingérences étrangères...


Lire l'article sur aleteia.org

7 décembre 2020, 21:45:41

Election et Ejection

La Cour constitutionnelle a invalidé la candidature de l’ancien président et putschiste François Bozizé, s’appuyant sur le mandat d’arrêt international qui pèse sur lui depuis le 31 mars 2014 (pour assassinats, exécutions extrajudiciaires et torture) la Cour constitutionnelle a invalidé quatre autres candidatures, dont celle d’Armel Sayo, l’un des leaders des groupes armés.

Finalement l’élection présidentielle aura lieu, malgré tout le 27 décembre avec 17 candidats.

6 novembre 2020, 14:00:46

L’ancienne présidente de la transition brigue la magistrature suprême

L’ancienne présidente de la transition brigue la magistrature suprême et veut « gouverner la Centrafrique autrement ». Pour Catherine Samba-Panza, il faut tourner la page des années Bozizé et Touadéra...


Lire l'article sur JeuneAfrique.com

5 octobre 2020, 20:13:29

Complicité de crimes contre l’humanité

Eric Danboy Bagale, un ex-officier et responsable de la garde du président centrafricain déchu François Bozizé a été mis en examen le vendredi 18 septembre 2020, à Paris : Pour « complicité de crimes contre l’humanité » pour « complicité de crimes de guerre » « pour actes de torture » et « association de malfaiteurs en vue de préparation de crime de guerre ». L’individu ex-responsable des milices anti-balaka a aussitôt été écroué.

previous.png
next.png