top of page
Burkina Faso

Point Flash

Burkina Faso

Nom officiel
Burkina Faso
Capitale
Ouagadougou
Superficie
274 000 km²
Population
21 400 000 habitants
Monnaie
Franc CFA
PIB (milliards $)
20
Langue officielle
Français
Locuteurs français
4 752 000
Chef de l'état
Roch Marc Christian Kabore
Burkina Faso

15 novembre 2023 à 22:15:05

La Russie montre son énergie

Moscou va construire une centrale nucléaire au Burkina Faso pour couvrir "les besoins énergétiques des populations" puisque seulement 20% des burkinabés ont accès à l’électricité. La seule centrale nucléaire sur le continent à ce jour se trouve en Afrique du Sud. 

Poutine était aux aguets et a profité de la semaine russe de l’énergie pour signer les accords afin de développer le secteur nucléaire.

15 octobre 2023 à 20:39:07

Ambiance en suspension

Les demandes de visas des étudiants pour la France sont suspendues et depuis le 7 août, Air France n'effectue plus de rotation entre Paris et Ouagadougou, ce qui ne facilite pas les choses pour les européens restés sur place. 

Le gouvernement de transition lui, suspend la diffusion du magazine "Jeune Afrique" pour avoir donné son point de vue sur l'ambiance dans l'armée burkinabé. La musique d'ambiance n'est jamais innocente!

6 septembre 2023 à 20:22:46

En juillet et en août

  • Vincent Dabilgou qui était ministre des transports de 2018 à 2022 a été condamné à 11 ans de prison dont 7 fermes pour "détournement des deniers publics"

  • Ouagadougou refuse d'approuver la nomination d'un nouvel ambassadeur français. Les relations entre le Burkina-Faso et la France se dégradent de plus en plus alors que le chef de la junte s'est entretenu avec une délégation russe pour envisager une coopération militaire.

8 juin 2023 à 19:53:00

Une sécurité très instable

Les attaques djihadistes se multiplient avec de nombreux morts, ce qui a poussé le Burkina à décréter la mobilisation générale et a entrainé l’état d’urgence dans « les parties du territoire concernées ». On peut penser que ces décisions ont incité le capitaine-président Ibrahim Traoré, à renforcer son amitié avec la Russie et la Turquie… Un déplacement  officiel à Moscou fin 2022 avait déjà laissé supposer une rencontre avec le groupe Wagner. Alors qu’un climat de peur s’installe à Ouagadougou, on peut se demander si  le retour des civils au pouvoir aura véritablement lieu en 2024.

7 mai 2023 à 13:44:21

Les raisons de la colère

Les attaques djihadistes se multiplient et s’étendent dans tout le pays, des civils sont massacrés par des hommes portant des tenues de l’armée et de nombreux militaires sont tués par des assaillants lourdement armés. Le gouvernement a dénoncé "des actes ignobles et barbares" et a décrété la mobilisation générale. Le Ministre de la défense a rajouté : "Devant la situation sécuritaire à laquelle fait face le Burkina Faso, le salut de la nation repose sur un sursaut national de l’ensemble des filles et des fils en vue de trouver une solution"

11 avril 2023 à 20:25:42

Une ONG accuse l'armée et ses supplétifs "d'exécutions" d'au moins 21 civils et de "torture"

Une ONG de défense des droits de l'Homme du Burkina Faso a accusé l'armée et ses supplétifs civils d'avoir tué le 8 mars au moins 21 civils ainsi que d'avoir torturé des femmes, dans la région du Centre-Nord. Toutes les victimes, sauf deux, sont peules. Le porte-parole du gouvernement n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat.


Lire l'article sur TV5 Monde

6 mars 2023 à 22:07:53

Un film d’horreur

Alors que le chef de la junte s’est engagé à "reconquérir" plus d’un tiers du territoire contrôlé par les djihadistes, les attaques se multiplient et font de nombreux morts parmi les soldats burkinabés. Les rescapés des villages assaillis dans l’est, parlent de film d’horreur et se sentent abandonnés par les autorités du pays. Pendant ce temps, le gouvernement réquisitionne la production des mines d’or et particulièrement à un groupe canadien à qui elle réclame 200 kilos.

6 février 2023 à 20:56:39

La junte brasse les cartes

Pas besoin d’être un expert pour dire que l’on n’arrête pas de brasser les cartes dans le domaine géopolitique. Après que la junte ait mis fin à l’accord militaire avec la France, demandant à cette dernière d’aller se faire voir ailleurs dans les plus brefs délais, elle a aussitôt proposé au Mali de créer « une fédération ». Quant aux mercenaires employés dans les deux pays, le chef de la diplomatie européenne Jacques Borrell a déclaré : « Wagner est devenu la garde prétorienne des dictatures militaires ». Le Burkina, le Mali, la Russie et Rome, ça fait beaucoup…

3 janvier 2023 à 22:11:22

Les grigous de Ouagadougou

Alors que la junte accorde le permis d’exploitation d’une nouvelle mine d’or à une compagnie russe, elle déclare dans le même temps la coordinatrice de L’ONU Barbara Manzi "persona non grata" et demande le remplacement de l’ambassadeur de France. Sur un fond d’instabilité politique, les djihadistes progressent dans le pays et 40% du territoire n’est plus sous contrôle de l’Etat. Le temps n’est pas au beau fixe au Burkina…

7 décembre 2022 à 22:38:03

Une ambiance amère

Le sentiment antifrançais s’est encore renforcé ces derniers jours à Ouagadougou. Huit mois après le Mali, le gouvernement burkinabé suspend l’antenne de RFI (Radio France Internationale) jusqu’à nouvel ordre. Par deux fois, l’ambassade de France a été caillassée dans l’indifférence des services de sécurité. Et enfin, le premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela a critiqué "des partenaires qui n’ont pas toujours été loyaux". A suivre!

8 novembre 2022 à 19:26:17

Le putschiste devient Président

Vendredi 21 octobre, Le putschiste Ibrahim Traoré a été investi Président de transition lors d’une cérémonie qui s’est faite en toute intimité devant quelques dizaines de personnes. Le capitaine de 34 ans devrait normalement rester chef d’Etat jusqu’aux élections prévues en juillet 2024, mais il fait déjà face à quelques oppositions au sein de l’armée. Lâcher le pouvoir n’est jamais simple sans compter que le fauteuil qu’il occupe a la qualité d’être éjectable à tout moment.

8 octobre 2022 à 07:42:01

Putsch après putsch

Le dernier putsch datait du 2 mars dernier, 7 mois après les burkinabés ont droit au même scénario. Des tirs de kalachnikovs, des soldats encagoulés, des têtes nouvelles à la télévision, une confusion générale et l’armée qui renverse le pouvoir en place. Le lieutenant colonel Paul Henri Sandaogo s’enfuit au Togo pendant que le capitaine Ibrahim Traoré prend les commandes. L’officier trentenaire est désormais président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). 

L’émissaire de la Cédéao a rencontré le chef de la nouvelle junte militaire et s’est déclaré satisfait de son entretien et a fait état d’échanges très profonds et très francs. A bon entendeur, salut !

5 septembre 2022 à 05:56:09

Une période cruciale

Comme dans d’autres pays, la guerre en Ukraine a de graves conséquences pour le Burkina Faso dont 80% de la population vit de l’agriculture sur une terre semi-aride. La flambée du prix des engrais et leurs ruptures de stock  frappent de plein fouet les producteurs. Les cours de l’azote, du phosphore et du potassium ont doublés voir triplés. Les burkinabés sèment sans fertilisant et vivent dans la crainte d’une catastrophe alimentaire et sanitaire. Pendant ce temps les attaques djihadistes se poursuivent, elles ont déjà fait plus de 2000 morts sans compter les disparus.

7 juin 2022 à 19:53:45

Attaque sanglante à Madjoari

Alors que les attaques meurtrières de djihadistes se multiplient, ces derniers s’en sont pris aux civils et aux militaires de Madjoari. Le bilan provisoire est d’une cinquantaine de morts. Cette agression est la plus sanglante depuis celle perpétrée il y a près d’un an à Solhan dans le Nord-Est, qui avait fait 132 morts. Madjoari est placée sous blocus par les djihadistes comme plusieurs autres villes dans le nord et l’est du pays.

6 mai 2022 à 08:11:23

Les putschistes demandent un délai

Le Burkina Faso, suspendu des instances de la Cedeao, demande un délai pour fixer la durée de la transition et présenter un calendrier alors que l’ultimatum expirait le 25 avril. Les putschistes restent sur leurs positions et semblent se moquer des sanctions économiques annoncées par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Pendant ce temps la Junte militaire tente de négocier avec les groupes armés locaux et des leaders communautaires pour régler le problème des violences djihadistes qui gangrènent le pays depuis 2015. 

6 avril 2022 à 05:40:41

La junte ne cède rien à la Cédéao

Quelques jours après le dernier sommet des chefs d’État de la Cédéao qui s’interrogeaient sur la durée de la transition au Burkina Faso et la situation de son ex-président, la junte au pouvoir a donné son point de vue.  Concernant la transition, le gouvernement a déclaré : « qu’il ne subit qu’un seul délai, celui de bien faire les choses, celui d’agencer son action en fonction des réalités du terrain ». Pour ce qui est de l’avenir de Roch Marc Christian Kaboré, le porte parole assure que son retour dans une résidence familiale de son choix est envisagé : « Lorsqu’une solution sera arrêtée, il sera en résidence avec une sécurité adaptée ». On ne sait toujours pas si l’ex-chef d’Etat sera libre de ses mouvements et si l’alternance sera de longue durée…

6 mars 2022 à 17:43:34

Chacun sa loi !

Le 16 février, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a été investi Président du Burkina Faso. La cérémonie de prestation de serment s’est tenue dans une salle du conseil constitutionnel et dans la plus grande intimité. Le militaire a juré devant un peuple fantôme qu’il s’engageait, à préserver, à respecter et à défendre la constitution. Cela devait avoir quelque chose de surréaliste, particulièrement pour celui qui, quelques semaines plus tôt, avait pris le pouvoir par un coup d’Etat.

La Cédéao et l’Union Africaine ont demandé au nouveau chef d’Etat, un calendrier « raisonnable » pour un retour à l’ordre constitutionnel. La junte s’est empressée de  proposer une transition de trente mois, tout en laissant en prison l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré.

Pendant ce temps les attaques terroristes persistent dans le nord et l’est du pays et de nombreuses familles sont déplacées.

10 février 2022 à 07:16:14

Les militaires prennent le pouvoir

Après le Mali et la Guinée, c’est un putsch de plus en Afrique de l’Ouest… Paul-Henri Sandaogo Damiba, un jeune Lieutenant-colonel parachutiste, ancien membre de la garde rapprochée de Blaise Compaoré a pris le pouvoir le 24 janvier en chassant le président Marc Roch Christian Kaboré. Ce dernier avait été réélu en 2020 et était très contesté par une population qui lui reprochait son incapacité à régler le problème djihadiste. La sédition a été une belle opportunité pour Evgueni Prigojine, parrain du groupe Wagner, qui a salué ce coup d’Etat comme étant « une nouvelle ère de décolonisation » Moscou a du applaudir !

La junte n’a pas tardé à rétablir la constitution qu’elle avait suspendue et s’est engagée dans une période de transition pour… un certain temps.

5 janvier 2022 à 22:22:13

Sous la pression de la population

Après plusieurs jours de manifestions populaires, le premier ministre Christophe Joseph-Marie Debiré à remis sa démission et a laissé sa place à Lassina Zerbo. La population dénonçait l’impuissance du gouvernement face aux attaques djihadistes dans le pays.

5 décembre 2021 à 21:18:31

« Des hommes intègres » en colère…

Les attaques djihadistes se multiplient dans le nord du pays, l’agression la plus meurtrière est survenue le 14 novembre et avait pour cible un détachement de gendarmerie à Inata, qui a fait 57 morts dont 53 gendarmes. Mais les tensions se multiplient et pas seulement avec le terrorisme. Une centaine de soldats français de l’opération « Barkhane » et leurs véhicules militaires, en provenance de Côte d’Ivoire et en direction du Niger, ont été pris pour cible plusieurs jours par des manifestants. Le sentiment antifrançais et la situation sécuritaire qui se dégrade, suscitent des violences souvent extrêmes et ingérables !

previous.png
next.png
bottom of page