top of page
Algérie

Point Flash

Algérie

Nom officiel
République Algérienne
Capitale
Alger
Superficie
2 382 000 km²
Population
44 600 000 habitants
Monnaie
Dinar Algérien
PIB (milliards $)
163,8
Langue officielle
Arabe et Tamazight
Locuteurs français
13 804 000
Chef de l'état
Abdelmadjid Tebboune
Algérie

8 février 2024 à 10:20:21

Algérie: des biens mal acquis impossibles à récupérer ?

Si Alger affirme avoir récupéré l’équivalent de 30 milliards de dollars de biens appartenant aux anciens dirigeants et ex-hommes d’affaires sous Bouteflika, la récupération des avoirs détenus à l’étranger se révèle compliquée, voire impossible.


Lire l'article sur Jeuneafrique.com

17 décembre 2023 à 20:06:04

Le vice-président de l'Église protestante d'Algérie condamné à un an de prison

Un pasteur algérien a été condamné à un an de prison, il a été accusé d'avoir célébré des cultes dans un bâtiment non agréé par l'État.

Le vice-président de l'Église protestante algérienne (EPA), Youssef Ourahmane, a été condamné en appel à un an de prison et à une amende de 100 000 DZD (environ 665 €), le 19 novembre dernier.

Accusé d'avoir organisé un culte religieux non autorisé en mars dans un lieu non approuvé, le pasteur se retrouve en violation de la loi 03/06 régissant le culte non musulman. Cette loi interdit tout rassemblement public dans des endroits dépourvus d'une autorisation gouvernementale...


Lire l'article sur InfoChretienne.com

15 novembre 2023 à 22:11:02

Un soutien inconditionnel aux Palestiniens

Le 19 octobre, des milliers de personnes ont manifesté à Alger et dans tout le pays pour soutenir sans condition le peuple palestinien et s’opposer à Israël, l’accusant d’être un Etat sanguinaire et massacreur. Après l’arrêt du Hirak, le gouvernement a autorisé une marche où Joe Biden comme bien d’autres étaient dénoncés comme criminels de guerre pendant que les partis politiques et les syndicats appelaient dans les rues "La victoire de la Palestine".

15 octobre 2023 à 20:35:43

L'école et la diplomatie

Peu de temps avant la rentrée scolaire, les autorités algériennes ont imposé aux 586 établissements privés de ne plus enseigner les programmes scolaires français sous peine de sanctions. 22 écoles en rapport étroit avec l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger étaient particulièrement visées. Il semble bien que la crise diplomatique entre Paris et Alger s'exprime aussi dans l'enseignement!

6 septembre 2023 à 20:20:37

En juillet et en août

  • Les migrants subsahariens qui veulent transiter par l'Algérie sont condamnés à faire l'aumône ou le plus souvent à être refoulés dans le désert. D'autres, encore sont abandonnés dans la zone frontalière avec la Libye. Alger a renvoyé plus de 11 000 personnes vers le Niger entre janvier et avril 2023. 

  • Une canicule intense avec des pics proches de 50 degrés à l'ombre, une centaine d'incendies attisés par des vents violents et un triste bilan : 34 morts.

  • Le film "Barbie" interdit comme au Koweït pour "atteinte à la morale", suscite l'incompréhension chez les algériens.

8 juin 2023 à 19:50:28

Prison à rallonge !

Alors que l’ancien candidat à la présidentielle, Ali Ghediri, condamné en 2021 devait sortir de prison courant juin,  ce dernier a appris que sa peine était prolongée jusqu’en 2025. Karim Tabbou, grande figure du Hirak  emprisonné en 2020 pour « atteinte à l’intégrité nationale » a été placé  sous contrôle judiciaire le 25 mai pour quatre accusations contre lui sans que l’on sache vraiment lesquelles. L’arrestation reste mystérieuse puisque personne ne peut dire qui l’a arrêté…  C’est vrai que les prochaines élections seront en 2024…

11 avril 2023 à 20:14:31

La presse bâillonnée

Quatre ans après le début du Hirak, le fondateur de l’agence Interface Médias, qui regroupe Radio M et le magazine en ligne Maghreb Emergent est condamné au silence et à 5 ans de prison dont 3 fermes pour "réception de fonds et d’avantages de provenance étrangère aux fins de se livrer à une propagande politique". Le patron de presse algérien Ihsane El-Kadi, qui n’est pas tendre avec le pouvoir en place, a appris aussi la dissolution de sa société, la saisie de tous ses biens et l’obligation de payer de lourdes amendes. Celui qui était le dirigeant d’un des derniers groupes de presses indépendants d’Algérie a décidé de faire appel de ce jugement.

6 mars 2023 à 22:06:21

Sombre ambiance

La journaliste franco-algérienne Amira Baraoui, figure de l’opposition sous Bouteflika et très engagée dans le Hirak, a fait la une des journaux. L’opposante, qui s’était réfugiée à Tunis, a été arrêtée et finalement exfiltrée en France au grand dam des autorités d’Alger. Un autre militant, pilier du Hirak, Zakaria Hannache réfugié aussi en Tunisie a déclaré craindre d’être "le prochain sur la liste". Le régime est sur le chemin d’un autoritarisme grandissant qui s’exprime régulièrement par la répression, de nombreuses arrestations et une pression très forte sur les médias indépendants.

6 février 2023 à 20:54:26

La ligue des droits de l’homme est dissoute

La notion de la démocratie en Algérie n’est toujours pas au goût du jour. Une fois de plus,  le régime a fait taire l’expression de la liberté en annonçant la dissolution de la ligue des droits de l’homme. L’escalade répressive et autoritaire du pouvoir conduit la justice algérienne à bâillonner les opposants comme le Hirak qui avait mobilisé des centaines de milliers de personnes en 2019 et 2020.

3 janvier 2023 à 22:08:38

Silence radio

Fin décembre les agents de la direction générale algérienne de la sécurité intérieure ont perquisitionné Radio M en faisant la saisie des équipements informatiques et en mettant les locaux sous scellés. Le directeur de la station Ihsane El-Kadi a été interpelé, menotté et mis en détention provisoire. Meilleur moyen pour faire taire celui qui est considéré comme un des derniers journalistes disant tout haut ce qu’il pense très fort en revendiquant son indépendance. Le polémiste est poursuivi en vertu de l’article 95 bis qui prévoit 5 à 7 ans de prison pour "quiconque reçoit des fonds, un don ou un avantage… pour accomplir ou inciter à accomplir des actes susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’Etat, à la stabilité et au fonctionnement normal de ses institutions, à l’unité nationale, à l’intégrité territoriale, aux intérêts fondamentaux de l’Algérie ou à la sécurité et à l’ordre publics".

Il est vrai qu’Ihsane El-Kadi s’était particulièrement illustré au front du Hirak.

7 décembre 2022 à 22:34:54

La liberté condamnée

Ferhat Mehenni, chef du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, a été condamné à perpétuité. Le militant qui réside en France a été banni par le tribunal de Dar El Beïda à Alger pour "création d’une organisation terroriste et atteinte à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale". Le MAK basé à Paris était classé depuis 2021 comme "organisation terroriste".

8 octobre 2022 à 07:39:08

Caritas met fin à ses activités sur ordre des autorités algériennes

Alger (Agence Fides) - L'Église catholique en Algérie a le regret d'annoncer avec regret la fermeture, à partir du 1er octobre 2022, de toutes les activités et œuvres caritatives réalisées par Caritas Algérie. La fermeture "complète et définitive" est annoncée dans un communiqué de l'archevêché d'Alger signé par Paul Desfarges, archevêque émérite d'Alger et président de l'Association diocésaine d'Algérie...


Lire l'article sur Fides.org

5 septembre 2022 à 05:53:45

L’été meurtrier

Mi-août, le bilan des incendies en Algérie était de 38 morts et des centaines de blessés, particulièrement dans l’Est du pays. Le parc national algérien d’El Kala qui est l’un des principaux réservoirs de biodiversité du bassin méditerranéen, a été durement touché car plus de 10.000 hectares sont partis en fumée. On se souvient qu’en 2021, 100.000 hectares de végétation étaient réduits en cendres et 103 personnes étaient mortes victimes des feux.

7 juin 2022 à 19:51:37

La case prison pour Said Bouteflika

Le frère de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika vient d’être condamné à huit ans de prison ferme pour des faits de corruption alors qu’il purge déjà une peine de 8 ans pour "abus de fonction", "blanchiment d’argent", "trafic d’influence", et "non déclaration des biens". Retour direct à la case prison…

6 mai 2022 à 08:09:21

Arrestation d’un opposant

Alors que la fermeture des lieux de culte protestants se poursuit, la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADDH) a annoncé l’interpellation de Karim Tabbou, figure du Hirak  qui avait déjà été condamné deux fois en 2020 pour « atteinte à la sureté nationale ». L’opposant avait rendu hommage à Hakim Debazzi arrêté en février et décédé en prison suite à un arrêt cardiaque. Il avait déclaré : « Gardons le sens de son sacrifice, restons constants et continuons notre combat pour l’avènement d’un Etat de droit » ce qui pourrait être aussi la déclaration des chrétiens algériens. On estime qu’il y a encore 300 opposants emprisonnés…

5 janvier 2022 à 22:16:24

Le risque d’une guerre entre l’Algérie et le Maroc ?

La tension sans précédent entre l’Algérie et le Maroc pourrait dégénérer à la faveur d’un incident mal maîtrisé, alors même qu’aucune des parties ne désire un conflit ouvert...


Lire l'article sur LeMonde.fr

5 novembre 2021 à 14:18:38

Tous en prison !

Chems Eddine Laalami, une figure du Hirak, a été condamné à deux ans de prison ferme pour « discours de haine, outrage à corps constitué, diffusion de fausses informations et incitation à attroupement non armé » Peut-être rencontrera t-il dans les couloirs de la punition, le frère cadet de l’ex-président, Saïd Bouteflika qui a été condamné à deux ans de prison ferme pour « entrave au bon déroulement de la justice ». Tayeb Louh, l’ancien ministre de la justice sera lui aussi derrière les barreaux mais pour six ans. En Algérie, les établissements pénitentiaires sont très accueillants actuellement !

6 octobre 2021 à 20:51:38

Bouteflika est mort

L’ex-président Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en 2019 après 20 ans à la tête de l'Algérie, est mort à l'âge de 84 ans. Son décès a suscité des réactions mi figue mi raisin parmi les autorités algériennes et presque un soulagement dans le pays. Quant aux médias, ils ont assuré une information à minima. Aucune nouvelle n’avait fuité de sa résidence médicalisée de Zeralda à Alger depuis la démission de l’homme d’Etat le 2 avril 2019.

5 septembre 2021 à 16:32:47

Le feu échauffe les esprits

Pendant le mois d’août, le nord de l’Algérie a connu des incendies gigantesques qui ont ravagé des dizaines de milliers d’hectares de forêts en causant la mort d’au moins 90 personnes. Le Président algérien a affirmé que la plupart des feux étaient d’origine criminelle et accuse son voisin marocain d’être impliqué dans ce brasier meurtrier, tout en désignant comme responsable le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Fin août le ministre algérien des affaires étrangères annonçait officiellement la rupture des relations diplomatiques avec le royaume chérifien. Les nouveaux rapports du Maroc avec Israël y sont peut-être pour quelque chose…

4 juin 2021 à 11:40:21

Qui veut tuer son chien l’accuse…

Depuis plusieurs semaines les marches du Hirak sont entravées par les autorités qui ne supportent plus cette manifestation. Tous les moyens sont bons pour bâillonner les contestataires : Les transports en commun sont bloqués, empêchant la population de rejoindre le centre-ville pour sa marche hebdomadaire, un imposant quadrillage sécuritaire et des centaines de personnes arrêtées, découragent les protestataires. Se rajoute à la liste, une forte pression sur les médias avec des journalistes placés sous contrôle judiciaire. Et pour couronner le tout, un documentaire produit par l’armée diabolise les opposants sur la télévision publique en assurant que le Hirak est infiltré par des mouvements terroristes comme les indépendantistes kabyles ou la France.

previous.png
next.png
bottom of page